Visite d'un expert pour votre assurance cambriolage, pourquoi ?

Visite d'un expert pour votre assurance cambriolage, pourquoi ?

Après un vol ou un cambriolage, un expert vous sera envoyé pour évaluer et valoriser la perte. Il vous faut savoir l'accueillir puisque sa visite conditionne essentiellement votre indemnisation.

Importance de la visite d'un expert

L'expertise a pour objectif d'évaluer l'étendue du préjudice subi afin de déclencher la procédure d'indemnisation, mais aussi de dédommager le sinistré comme il se doit. Le rôle de l'expert consistera donc à :

  • déterminer avec l'assuré les circonstances de l'incident : que s'est-il passé ? Quelle est la responsabilité de l'occupant ? Etc.,
  • inventorier les biens volés ou détériorés à la suite du cambriolage : cette étape est d'une importante majeure puisqu'elle conditionne le dédommagement à allouer au sinistré. C'est pourquoi il ne faut rien jeter avant le passage de l'expert.
  • évaluer les dégâts, déterminer la vétusté des biens couverts au moment du sinistre : cela est essentiel si l'assuré n'a pas souscrit une option « rééquipement à neuf ».

Notez que l'expert  n'est pas forcément votre adversaire, mais son objectif premier n'est peut-être  pas non plus la défense de vos intérêts.

Bien préparer la visite d'un expert

Pour que la visite d'un expert se déroule bien, votre présence sur le lieu est vivement sollicitée. Quand il arrive, accueillez-le convenablement sans trop en faire. Montrez-lui que vous connaissez la valeur des biens qui vous ont été dérobés. En ce qui concerne les biens détériorés, il fallait vous renseigner au préalable sur le coût de leur réparation.

Montrez à votre expert que vous êtes organisé et averti. L'idéal est de préparer un dossier avec tous les justificatifs nécessaires. Croyez-le ! L'expert vous remerciera d'avoir facilité son travail et il aura tendance à se montrer généreux. Le seul souci, c'est qu'il risque de confondre votre effort avec une manœuvre frauduleuse visant à sous-tirer de l'argent à l'assurance. Alors, évitez de présenter un dossier trop parfait. Si votre expert a l'impression de se faire duper, cela se fera certainement ressentir dans son rapport final.

La contre-expertise

Si vous estimez que le rapport établi par l'expert est erroné, qu'il reflète mal la réalité, vous avez le droit de contester en adressant une lettre à votre assureur. Si ce dernier se fie au rapport de son expert, vous pouvez lui proposer une contre-expertise.

Dans ce cas, à vous de choisir l'expert, et de payer ses honoraires. Si votre expert parvient aux mêmes conclusions que celui de votre assureur, alors vous devrez accepter l'indemnisation proposée. Si le désaccord subsiste entre les deux, vous pouvez porter le litige devant le tribunal ou faire appel à un troisième expert dont les honoraires sont partagés entre vous et votre assureur.

Si vous envisagez de recourir à une contre-expertise, faite vite, puisqu'une fois votre dossier classé, il sera très difficile de l'ouvrir à nouveau. La loi stipule que pour contester, vous avez 2 ans à dater de la réception du rapport d'expertise de votre assurance.

Articles

Remboursement de bijoux après un cambriolage : comment faire ?

Publié le 23/10/2017
L'assurance des objets précieux et des bijoux est très délicate. Cependant, vous devez en souscrire pour vous faire rembourser en cas de vol...